AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Penelope Conte-Gradassi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Mσgℓιє ∂єℓ ¢αρσ


Date d'inscription : 30/04/2012
Messages : 33



MessageSujet: Penelope Conte-Gradassi   Lun 30 Avr - 16:52



Penelope Conte-Gradassi



ft Jennifer Aniston || (c) Ashesdust

• Carte d'identité •




Nom: Conte-Gradassi
Prénom(s): Penelope
Surnom(s): Penny
Date de naissance et lieu: 12 juillet 1969 à Milan
Age: 43 ans
Nationalité: Italienne
Orientation sexuelle: Hétéro
Métier: Aucun
Famille/scénario: Mafia Gradassi







• Mon Caractère •

Difficile de parler de son propre caractère. Mais puisqu’il le faut, je vais essayer. Je crois pouvoir dire que je suis une battante. Une fois que j’ai une idée en tête, il devient bien difficile de me faire changer d’avis ! Obstinée donc et je n’abandonne pas facilement, prête à relever tous les défis pour parvenir à mon but. Heureusement, j’ai du plomb dans la cervelle, et ça, ça aide grandement. Loin d’être idiote, j’aurais pu faire de hautes études si j’avais voulu, mais j’ai toujours préféré me faire entretenir. Je suis d’un naturel souriant, car je sais qu’on obtient bien plus facilement ce qu’on veut de cette façon, surtout quand on est une jolie femme, et d’ailleurs mon apparence a toujours été pour moi primordiale. Je veux qu’on me remarque, couper le souffle. Malgré mes deux filles, j’ai gardé un corps fin et élancé que je parviens d’instinct à mouvoir avec élégance. Je ne porte que des choses qui me mettent en valeur, qui sont hors de prix, et vous ne me surprendrez jamais à sortir de ma salle de bains sans un maquillage et une coiffure soignés. Que les choses soient bien claires entre nous : Je ne suis pas un monstre, une créature dépourvue de toute humanité. Je n’ai jamais fait de mal à personne et je serais bien incapable de le faire. Je crois que je peux même dire que je suis quelqu’un de gentil, en tout cas je le suis avec les gens que j’apprécie. J’aime l’argent, c’est vrai, j’aime les belles choses, c’est vrai… Mais est-ce un crime si tout simplement je me donne les moyens de mes rêves ?

Des défauts ? Evidemment que j’en ai ! J’ai tendance à penser à moi en priorité. Après tout, si je ne le fais pas, qui le fera ? J’aime assurer mes arrières. Ce n’est pas mon genre de me laisser aller à profiter de la vie, je sais qu’il faut se battre pour arriver au sommet et pour y rester, alors mes actions sont toujours calculées pour obtenir ce que je désire. L’air de ne pas y toucher, je peux être ainsi une parfaite manipulatrice, séduire pour mieux contrôler. J’admets être une personne intransigeante. Mais il le faut, n’est-ce pas ? C’est la rigueur qui permet les plus grands succès, et ça, je l’ai appris il y a bien longtemps de ça. Si vous estimez que je suis froide en apparence, c’est que j’ai décidé de l’être avec vous. La glace cache un volcan et si certains aiment en profiter, d’autres le redoutent terriblement.
• Mon Histoire •



« Il y a toujours dans notre enfance, un moment où la porte s'ouvre et laisse entrer l'avenir. » (Graham Greene)


Une maison ordinaire, un couple ordinaire, une petite fille ordinaire… Voilà comment je pourrais résumer mon enfance. A la maison, on ne manque de rien. Chaque jour on mange à notre faim, je ne vais jamais à l’école avec des vêtements de seconde main ou des chaussures trouées… Si vous cherchez Cosette, vous vous êtes trompés d’histoire. Mes parents sont des gens bien, honnêtes, qui considèrent que le fait d’être en bonne santé et ensemble est suffisant pour dire qu’ils sont heureux. J’aurais dû, élevée par eux, penser la même chose non ? Pourtant, c’est dans mon enfance que les choses vont basculer.

Mes parents avaient décidé de m’envoyer dans une bonne école. Ils préféraient mettre de côté et ne pas trop sortir, ne pas partir en vacances pour que je puisse avoir une bonne éducation. J’étais douée en plus, une petite fille intelligente qui avait de bons résultats à l’école. La plupart des enfants qui étaient en classe avec moi avaient des parents bien plus riches, mais l’uniforme imposé m’empêchait de jalouser leurs jolies tenues. C’est pourtant là que ma vision de la vie a changé. C’était une chaude journée de juin, j’avais 11 ans, et nous étions installées deux par deux pour notre examen de géographie. C’est le lendemain que j’ai compris pourquoi cette peste de Monica Luigi s’était précipitée pour se mettre à côté de moi. Nous avons été convoquées chez le directeur, qui a brandit devant nous nos deux copies, identiques mot pour mot. J’ai juré ne pas avoir triché, elle aussi… Et finalement qui a été crue ? Forcément, son père était un des hommes les plus riches d’Italie… Cette injustice m’a frappée, et j’ai compris que l’argent amenait bien plus de choses que du matériel.

« La jeunesse tisse ses mythes généreusement. » (Claude Jasmin)


Rien n’a plus été pareil pour moi après ça. Je refusais de rester confinée dans ce monde qui avait été choisi pour moi, je ne voulais pas entrer dans cet engrenage du « je serai ce que j’ai été destinée à être ». L’honnêteté, la gentillesse, c’est très bien, mais ça ne paie pas. Maintenant que je suis adolescente, je remarque bien que mes parents ne sont pas si heureux que ça. Ils doivent se priver de tout, quand la voiture tombe en panne, ils paniquent à se demander comment ils vont faire pour payer les réparations, ils ne sont jamais partis en vacances et quand je dois prendre part à un voyage scolaire, c’est toute une histoire pour savoir comment ils vont arriver à payer ce que ça coûte. Ais-je envie de reproduire ça ? Certainement pas ! Mais à cette époque, je suis un peu naïve, je n’ai pas encore développé le caractère calculateur qui sera le mien.

Fernando, je l’ai rencontré lors d’une sortie avec des amis. J’avais quinze ans, il en avait dix-sept, et c’était le genre de gars sur lequel toutes les filles craquaient. Je n’ai pas échappé à la règle, surtout qu’il ne lui a pas fallu longtemps pour venir me parler. Il a su me séduire, et je suis devenue folle de lui. Populaire comme il était, je ne me faisais pas de doute sur notre avenir, car oui, notre couple a tenu, et quatre ans après notre rencontre, je devenais Madame Mariani alors que le sportif qu’il était intégrait l’équipe nationale de basket ball. J’étais fière de son succès, persuadée qu’on irait loin tous les deux. Je l’encourageais à se montrer loquace lors des interviews pour attirer l’attention, à toujours sortir tiré à quatre épingles pour, pourquoi pas, être approché par de grandes marques pour devenir leur visage. Il l’a fait… Un peu, pour me faire plaisir… Mais lui tout ce qui l’intéressait, c’était de jouer. J’ai alors joué ma dernière carte, celle des enfants. Nous avions maintenant deux filles, Eva, trois ans, et Elisa, qui n’avait que quelques semaines. Quel avenir pour ces enfants ? Je lui disais qu’on avait besoin d’un maximum d’argent pour leur offrir ce qu’il y a de mieux et vous savez quoi ? Il m’a sorti que l’argent ne faisait pas le bonheur, que ce n’était pas bon de les gâter trop, qu’elles seraient aussi bien à l’école publique qu’à l’école privée… J’ai compris. Compris que nous n’avions pas la même vision de la vie, les mêmes aspirations. Je suis partie le lendemain, mes filles sous le bras, et j’ai engagé un avocat pour entamer une procédure de divorce.

« Rien ne vaut la recherche lorsqu’on veut trouver quelque chose. » (J.R.R. Tolkien)


Cette fois j’étais bien décidée à faire les choses autrement. Plus question de me laisser avoir par les sentiments, je devais éloigner tout ce qui n’était pas purement pratique, ne plus rien laisser m’écarter de mon but. Plus de « gentils rêveurs », plus d’homme sans la moindre fierté. A quoi ça servait de s’engager dans ce genre de relation ? Comme mon mari avait fauté lors de la célébration d’une victoire avec une pin-up et que les photos avaient malencontreusement (pour lui) été révélées alors que nous étions en plein divorce, j’ai obtenu la moitié de sa fortune. Ca ne permettait pas de vivre comme je le souhaitais, mais ça me permettait de voir venir. Je n’imaginais cependant pas qu’il me faudrait tant de temps pour trouver la perle rare… Des amants, j’en ai eu. Toujours riches, bien évidemment. Mais il y avait toujours quelque chose qui clochait au bout du compte. J’ai beau courir après la fortune, je refuse tout net de m’afficher au bras d’un homme dont je ne serai pas fière et avec lequel je n’aurai pas une vie sexuelle épanouie. Oui, je sais, je veux le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière, ça vous explique pourquoi il m’aura fallu douze longues années pour tomber sur l’homme parfait.

Qui est-il ? Gabriel Gradassi, l’ainé de la troisième famille la plus influente de Vérone. Leur nom est connu depuis toujours, ils sont liés à la pègre, tout le monde le sais, mais ça, je m’en fiche pas mal. L’homme que je rencontre est d’ailleurs bien différent de la grosse brute. Il ne manque pas de charme, loin de là, agis avec moi avec galanterie… Et si je prends le temps de l’étudier correctement pour vérifier qu’il n’y a aucun problème caché sous cette perfection, une fois que mon choix est fait, je fais tout pour qu’il soit fou de moi. Finalement, je suis comblée, parce que si au départ il représentait juste un beau parti, l’amour qu’il éprouve pour moi a fini par me faire craquer. Je ne pensais pas que je pourrais devenir fidèle et pourtant… L’évidence s’est imposée sans que je m’en rende compte, Gabriel est l’homme de ma vie !

Trois ans aujourd’hui que nous sommes mariés, que mes filles et mois sommes installées dans la maison on ne peut plus luxueuse de Gabriel. Eva est à mon image, elle a du caractère, sait ce qu’elle veut et aime ce qui est beau et cher. Mais j’ai plus de problèmes avec Elisa. Ma cadette se rebelle, ne voit pas en quoi l’argent est si important. Elle a voulu aller à l’université et je ne l’en ai pas empêchée. Quand elle commencera à avoir des problèmes pour payer ses factures à la fin du mois, je suis certaine qu’elle finira par revenir à la raison.

Et puis il y a Aaron… Le fils de Gabriel. Sa mère est décédée il y a neuf ans déjà, une lourde perte pour lui et pour son père aussi, il me l’a confessé. Mais le fils me voit comme une intruse, comme si son père n’avait pas le droit de retrouver le bonheur ! Je n’y peux rien, moi, si Laura est morte ! J’ai eu beau essayer de briser la glace avec lui, j’ai fait chou blanc. Mais il en veut à son père aussi… Alors tant pis pour lui, j’ai d’autres chats à fouetter. Je sais que ça peine mon mari, j’espère que ce gamin reviendra vite à la raison. Je ne fais rien contre lui et je ne demanderais pas mieux que notre famille soit vraiment unie. Mais les rapports avec nos enfants, c’est parfois difficile.

Maintenant que je suis bien installée dans cette famille, je suis passée à l’offensive. Depuis quelques mois, je ne cesse de répéter à Gabriel que c’est lui qui devrait diriger la ville de Vérone, qu’il a bien plus de valeurs, plus intelligent que Don Busonne, que son poste, il aurait dû l’avoir au mérite et non parce qu’il portait le bon nom… Que s’il en avait été ainsi, c’est Don Gradassi qui serait le parrain de la mafia Veronaise. Je crois que ça fonctionne, sans doute parce que je le pense sincèrement, d’autant que dans cette entreprise, je peux compter sur le soutien de mon beau-frère, Alessandro Gradassi, qui n’a jamais accepté que sa famille arrive en second dans la hiérarchie de la pègre locale. Gabriel est décidé cette fois, mais j’étais loin de me douter qu’il allait obtenir le soutien d’un inconnu, et que cet état de fait allait précipiter les choses… Pour tout le monde.






• Derrière ton ordi•
Nom/pseudo: Mystère !

Age: Twit ans ! Je ne les fais pas il paraît XD

Code règlement: VALIDE PAR GUILIANA

Comment as-tu découvert Behind The Walls ? Très, très, très longue histoire !

As-tu une suggestion à faire au staff ? nope !

Ta présence en moyenne sur le forum :7/7



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Derrière l'ange se cache la rose et ses épines

Derrière l'ange se cache la rose et ses épines

Date d'inscription : 28/06/2011
Messages : 1807
Age : 27



Mes relations :
Métier: Stripteaseuse
Mes relations:

MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Lun 30 Avr - 17:46

Bienvenue parmi nous !!



Buonventuno a Verona !
Fiche Validée !


Jenifer Aniston alias Peneloppe Conte-Gradassi t'es désormais attribué !

Si jamais ton perso n'est pas un prédéfini, merci de nous informer sur le nom de la célébrité que tu as choisi ICI. Même si cette dernière a été réservée, il te faudra tout de même confirmer ton choix, autant sur la célébrité que sur le prédéfini.
Une fois fait, tu auras le loisir de créer une fiche de liens ICIet une fiche RP ICI. Concernant la demande de logement, cette dernière se fera ICI. Enfin, il est possible de demander un rang ici-même.

Pour en terminer avec ce petit discours, n'oublie pas de remplir ton profil et d'activer ta "feuille personnage". Pour toute question, les admins et modérateurs sont là !
Bon jeu sur Behind The Walls !



_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://behind-the-wall.forumperso.com




Mσgℓιє ∂єℓ ¢αρσ


Date d'inscription : 30/04/2012
Messages : 33



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Lun 30 Avr - 19:44

Merci pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Derrière l'ange se cache la rose et ses épines

Derrière l'ange se cache la rose et ses épines

Date d'inscription : 28/06/2011
Messages : 1807
Age : 27



Mes relations :
Métier: Stripteaseuse
Mes relations:

MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Lun 30 Avr - 21:08

De rien !!! Amuse toi bien parmi nous !!!

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://behind-the-wall.forumperso.com






Date d'inscription : 17/03/2012
Messages : 118



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mar 1 Mai - 9:18

Welcome ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Date d'inscription : 18/07/2011
Messages : 222



Mes relations :
Métier: Escort-girl
Mes relations:

MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mar 1 Mai - 9:29

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiieveeeeeeeeeeenuuuuuuuuuuuuueeeeeeee !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Just For Him

Just For Him

Date d'inscription : 01/07/2011
Messages : 1811



Mes relations :
Métier: Escort
Mes relations:

MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mar 1 Mai - 13:25

Bienvenue Madame Gradassi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Mσgℓιє ∂єℓ ¢αρσ


Date d'inscription : 30/04/2012
Messages : 33



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mar 1 Mai - 14:14

Merci à vous !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Lo sapete, sono il capitano.

Lo sapete, sono il capitano.

Date d'inscription : 18/07/2011
Messages : 1888
Age : 25



Mes relations :
Métier: Maire de Vérone
Mes relations:

MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mer 2 Mai - 14:31

Ouuuh; bienvenue Rolling Eyes Very Happy

_________________
Tutta la mia vita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Mσgℓιє ∂єℓ ¢αρσ


Date d'inscription : 30/04/2012
Messages : 33



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Mer 2 Mai - 14:33

Merci bien Monsieur le Maire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Don't play with the Boss

Don't play with the Boss

Date d'inscription : 10/09/2011
Messages : 383



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Jeu 3 Mai - 10:35

Bienvenue à Vérone

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Mσgℓιє ∂єℓ ¢αρσ


Date d'inscription : 30/04/2012
Messages : 33



MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Jeu 3 Mai - 13:21

Merci Monsieur Busonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité





MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   Lun 14 Mai - 22:10

Bienvenue en ces lieux belle demoiselle Smile
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Penelope Conte-Gradassi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Penelope Conte-Gradassi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA BELLE ECHAPPEE - Conte musical 2009 par BF de VASLES
» Filles : le conte que l'on nous a caché !
» Oberto, conte di San Bonifacio (Verdi)
» CD du Conte Musical "Marionnettiste" en vente à partir du 19 Novembre 2012 mais déjà en réservation
» Petit conte de Noël ! "où l'humanité personnifiée"
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the Walls :: 
Administration
 :: Présentation
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit